Espace membre
S'inscrire / [ Mot de passe oublié ? ]
 
Réseau National Compagnons Batisseurs
Inscription newsletter
Chantiers propriétaires occupants
chantier PO en region Centre

Jacques, St Maximin (83) 

“On a commencé seul, on s’est laissé enterrer dans sa façon d’habiter, devant l’ampleur du chantier... C’est un nouveau moteur, quelqu’un va nous rebooster, avoir les outils qui nous manquent. Certaines barrières vont sauter, parce qu’on était limité au niveau budgétaire, matériel, on va pouvoir commencer à avancer.”


Public concerné

Propriétaires occupants de logements dégradés, à faibles ressources ou vivant dans des conditions matérielles difficiles, prêts à participer aux travaux.


Lutter contre l'habitat indigne
et la précarité energétique

Face aux situations de mal logement, de précarité énergétique ou d’habitat indigne repérées par les services sociaux, logement ou habitat des collectivités territoriales, les CB accompagnent les propriétaires occupants en difficulté à l’auto-réhabilitation de leurs logements.

L’Auto-Réhabilitation Accompagnée s’inscrit en diffus sur le territoire mais aussi en complémentarité dans les dispositifs de lutte contre l’habitat indigne et d’amélioration de l’habitat (MOUS, OPAH, PIG,...). Cette action  est soutenue et finançable par les aides de l’ANAH et elle rentre pleinement dans les objectifs du programme Habiter Mieux. L’ARA est un  mode d’intervention pertinent sur la précarité énergétique permettant de travailler à la fois sur la performance énergétique du logement et sur la  capacité à agir des ménages.

Une assistance à maîtrise d’ouvrage adaptée conduit ces propriétaires à réaliser des travaux (réfection toiture, isolation, électricité, plomberie, sanitaire, création de pièces...) qui permettent le maintien dans le logement, la maîtrise des dépenses d’énergie et une amélioration des conditions d’habitat.


Un accompagnement personnalisé

Diagnostic et construction du projet de réhabilitation pour en vérifier la faisabilité économique, technique et sociale, en concertation avec tous les acteurs : diagnostic de l’état du logement et de la situation sociale de l’habitant, évaluation des risques en terme de sécurité et de précarité énergétique, repérage des défauts, travaux soumis à autorisations ou nécessitant l’intervention d’entreprises, …).

• Recherche de solutions techniques selon les critères suivants : matériaux sains, mise en œuvre accessible, performance énergétique et coût adapté. Le propriétaire est maître d’ouvrage sur son chantier, c’est à lui qu’appartiennent les choix techniques et de matériaux.

• Appui au montage financier et aux démarches administratives : les CB estiment la durée des travaux, de l’encadrement et le coût des matériaux pour établir le budget prévisionnel.

Ils accompagnent le propriétaire dans la mobilisation de financements complémentaires et dans le montage des dossiers, et définissent le cas échéant les missions des entreprises.


Réalisation du chantier

L’habitant participe aux démarches préalables et aux travaux de son logement. Il mobilise son entourage dans le cadre de l’entraide et accueille l’équipe de volontaires. Il participe financièrement au minimum à hauteur de 10% du coût des matériaux et matériels.
 

 

Les Compagnons proposent l’accompagnement d’un professionnel du bâtiment, le prêt d’outillage, la fourniture des matériaux dans la limite des financements mobilisés, la planification des interventions d’artisans ou d’entreprises.

Les travaux se déroulent au rythme des occupants. Chaque chantier bénéficie des garanties décennales pour le gros œuvre, et biennales pour l’électricité et la plomberie.


Les changements observés

Sur l’habitat :
- amélioration du confort et du cadre de vie,
- amélioration sanitaire et thermique,
- sécurisation par la remise aux normes des installations (électriques par exemple),
- réaménagement de l’espace pour le respect de l’intimité de chacun (création de salle de bain).

• Sur les personnes :
- retrouver la capacité d’agir au-delà des travaux entrepris,
- sortir de l’isolement « vivre ensemble  »,
- apaiser les tensions éventuelles au sein du foyer,
- maîtriser la consommation d’énergie et d’eau.


Le partenariat, une composante essentielle de l’action

- Les partenaires institutionnels et financiers pilotent et évaluent l’action.
- Les référents sociaux orientent les publics, et accompagnent leur insertion.
- Les partenaires opérationnels (Opérateurs OPAH-RU, PIG, service urbanisme, service habitat) repèrent les situations de mal logement et contribuent à l’élaboration du projet de chantier en auto-réhabilitation.